Trois jours à Milos

 

Levés très tôt pour prendre le ferry à Athènes, et c’est toute une aventure. Notre bateau passe par les îles de Sérifos, Sifnos, et enfin, Milos. Nous prenons un petit dèj’ sur le port, l’occasion de goûter au café grec.

Pas une minute à perdre, nous filons admirer les falaises blanches de Sarakiniko. Assez vite (et avec soulagement), nous nous éloignons de la partie touristique, visitons les recoins déserts, immaculés, sculptés par le sel.

Le vent du Nord est violent, nous partons en quête d’une plage sur la côte Sud : ce sera Fyriplaka. Un vrai coup de cœur pour cette plage aux eaux transparentes, avec ses falaises volcaniques multicolores, et sa paillote conviviale qui nous servira un excellent jus d’orange fraîchement pressé. Le bonheur est aussi dans les détails.

La seconde journée sur l’île sera consacrée à l’exploration de la crique de Papafraga, et du charmant village de Pollonia (désert, pour cause de vent du Nord). Baignade sur la plage de Paliochori, et coucher de soleil à Plaka dans un café sur les toits.
Nous visitons les ruelles pleines de charme (et de touristes italiens) de Plaka, avant de tomber sur une placette et son restaurant. Un groupe traditionnel met l’ambiance. Chaque table a son chat attitré. Il déambulent affairés, comme les serveurs, et réclament à manger sans complexes.

Le second jour, nous embarquons à bord du Galis IV, pour un tour de l’île et de ses trésors. Première étape, Kalamos beach, pour une heure de snorkeling entre eau claire et sable blanc. Seconde étape : Kleftiko, où nous partons à la nage explorer les grottes sous marines.

L’ambiance est conviviale et nous sympathisons avec trois français (Aurélie, Jojo et Flavien) qui nous donnent des tips sur Santorin (nous les recroiserons plus tard dans le voyage). Dernière étape, la crique de Tsigrado, accessible depuis les terres seulement par… une échelle.

Le voyage se termine par la dégustation de baklavas, arrosés d’un alcool mystérieux (un goût de sève de pin? Mystère).

Le dernier jour verra notre départ, non sans avoir visité au préalable le théâtre antique de l’île, ainsi que le site de la découverte de la célèbre Vénus de Milo.

Leave a Reply