Sacré remue-ménage au Sanctuaire Monkeyland ! Nous rencontrons dans le désordre : singes vervets, gibbons, makis, capucins… Nous voyons plein de bébés accrochés à leurs parents.
Les cris impressionnants poussés à notre passage ne sont pas une déclaration de guerre, mais une alerte pour leurs semblables, nous explique Ralph, le gentil ranger qui nous guide.
Le makis sont les seuls, parmi toute les espèces présentes, à avoir un fonctionnement matriarcal. Deux petits se bagarrent et se jettent dans mes jambes. Un vervet saute sur l’objectif de mon appareil photo… mais je l’avais bien cherché !

Leave a Reply