Mono Lake, son paysage lunaire, son eau salée grouillant de minuscules crevettes préhistoriques ! Des concrétions calcaires en forme de cheminées (les tufs), très fragiles, mis à jour lors de la baisse des eaux. Le soleil, les montagnes grandioses de la Sierra Nevada, et un vieux ranger très gentil.
Nous enchaînons ensuit vers Bodie, ville fantôme. Après une piste éprouvante, nous commençons à apercevoir des montagnes ocres trouées de mines. C’est un village du Far West tel qu’on se l’imagine, même si la version actuelle est très différente de ce qu’elle était en 1880. Le village a réellement été déserté après un incendie dans les années 30.
Le déclin de la ville est figé dans le temps. Les maisons s’inclinent, les planchers craquent et les rideaux pourrissent, mais la décomposition des lieux est savamment entretenue et ne progresse jamais au-delà !
Après toutes ces émotions, nous retournons vers June lake, où se trouve notre motel. Je me baigne dans le lac voisin et Nico fait la sieste sur la plage. Nous attendons que le soleil se cache pour rentrer.

Leave a Reply