Santorin

By 18 septembre 2017Grèce 2017

Fira, Red beach

Fira, premières ruelle bondées de croisiéristes, boutiques et bijouteries en surnombre. Nous accédons à une promenade en hauteur qui nous conduira jusqu’à Imerovigli.

Nous déambulons, presque seuls, entre les jolies maisons d’hôtes et leurs terrasses avec piscines suspendues dans le vide. L’odeur des figuiers est dans l’air, nous suivons un chemin pavé qui nous guide hors de la ville.

Nous dévorons un mezze avec vue imprenable, avant de quitter Fira pour Red beach et ses falaises d’un rouge profond. La plage est très fréquentée, mais ses eaux limpides vont soulager nos coups de soleil.

Une petite sieste sur le sable, puis nous nous éclipsons. Le soleil se couche, derrière une île que l’on ne voyait pas jusqu’alors.

Oia, Black beach

Visite de la très chic ville de Oia, en fin de matinée. Les villas de luxe côtoient par endroits des parcelles brûlées. Les vitrines exposent des bijoux de pirates, et nous sirotons de précieux cocktails à 20 €.

Enfin, dans la série « apprends à reconnaître les gens riches en vacances« , nouvel indice : leurs vêtements sont, à tout moment, impeccablement repassés. Pas comme ton tee shirt et ton short, froissés car roulés en boule et tâchés par l’huile solaire qui a coulé dans ta valise restée dans un coffre au soleil.

Le mezze du jour sera arrosé d ‘IPA « Crazy Donkey », absolument délicieuse. Mais il est temps de partir se baigner, et aujourd’hui nous avons choisi la plage de Mesa Pigadia (« Black beach »).

Les galets mettent à l’épreuve nos pieds déjà fatigués, mais comme toujours l’eau de rêve calme nos crânes surchauffés.

Leave a Reply