Alkali Flat Trail

 

Arriver à White Sands, c’est comme arriver au ski alors qu’il fait 40°C à l’ombre. Il est déconseillé de visiter le parc en milieu de journée, d’abord parce que la chaleur et la réverbération sont intenses, ensuite parce que les photos risquent d’être ratées.

Mais comme un orage est prévu pour 14 h, nous décidons d’explorer le parc le matin.

Après une brève balade pédagogique sur le boardwalk, nous partons à l’assaut de l’Alkali Flat Trail, boucle de 8 km dans la blancheur étincelante des dunes.

Dès le début de notre marche, les randonneurs se font rares : nous ne croisons personne à l’exception d’un monsieur et son chien, qui font rapidement demi-tour.

Nous allons vite comprendre pourquoi.

Cet itinéraire est absolument déconseillé dans les conditions actuelles : mois de juillet, plus de 30°C, soleil de plomb. Heureusement, nous avons pris beaucoup d’eau. De petits lézards se reposent à l’ombre des bornes qui délimitent le trail.

La progression est d’abord merveilleuse, puis très fatigante alors que nous arrivons aux abords de l’ancien lac asséché (Alkali Flat). Elle sera presque un cauchemar pour le chemin du retour.

Heureusement, l’orage approche : l’air devient plus frais, le soleil se voile, puis se couvre. C’est à ce moment-là que nous prenons les meilleures photos.

Leave a Reply